Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat


Les scènes de guérilla qui ont émaillée les matchs de qualification de la phase finale de la Coupe du Monde entre l'Algérie et l'Égypte ont jeté l'opprobre sur toute une communauté et toute une nation.

De paisibles commerçants victimes de l'irascible désir des casseurs de tout dévaster sur le chemin et des policiers pris à partie par des groupes organisés et très mobiles.

Ces incidents devaient nous pousser à la vigilance pour les deux derniers matchs entre l'Algérie et l'Égypte et nous insister à investir la rue pour dire STOP aux casseurs et aux débordements.

L'enjeu était multiple pour les responsables associatifs issus des communautés algériennes, franco-algériennes et franco-égyptienne.

En premier lieu, se démarquer des casseurs qui sont de l'ordre de la délinquance sans aucuns liens directs avec la foule nombreuse en liesse venue fêter la victoire de son équipe.

Ensuite, faire l'interface entre les forces de l'ordre et les jeunes badauds présents au centre-ville, non désireux d'en découdre avec la Police, mais qui aurait pu être victime d'un tir accidentel ou d'une interpellation dans la confusion.

Enfin, préserver le mobilier urbain et les commerces du centre-ville et limiter au maximum les jets de projectiles en direction des forces de police.

En complément du dispositif policier en place, sans se substituer à l'autorité, nous jouions le rôle de modérateurs en intervenant dès que la situation devenait délicate.

L'Association Présence Citoyenne a pris contact avec une trentaine d'associations pour élaborer, ensemble, des mesures préventives lors des différents matchs de la qualification.

A la suite de ces rencontres, l'idée de monter des équipes de médiateurs, identifiables à des gilets fluos, s'est imposée tout naturellement et c'est ainsi que 120 bénévoles ont intégrés nos groupes de modérateurs.

//programmes.france3.fr/7-a-voir/?id_article=464

En parallèle, l'Association Présence Citoyenne élaborée des propositions en directions des services de police pour assurer une synergie parfaite entre les services étatiques et le collectif d'associations.

Bilan de l'action : Le premier point positif est que le dispositif de prévention à jouer son rôle jusqu'au bout et que c'est une certaine fierté qui émane de tous ceux qui ont le privilège de participer à une telle aventure.


Il est toujours important de se dire que notre mobilisation a pu contribuer à préserver les biens privés comme publics et limiter les atteintes aux personnes.

Ce rôle de prévention sera salué par Monsieur le Sénateur-Maire de Marseille, Jean-Claude GAUDIN lors d'une cérémonie de remerciements en direction des associations participantes.

La reconnaissance de cette réussite nous présage de beaux jours devant nous en terme d'implication citoyenne dans la ville et de capacité à mobiliser pour des actions revêtant un intérêt général.

//www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1303



Propositions Match Algérie / Égypte


Ce rapport est établit en vue d'une concertation avec Madame Caroline POZMENTIER, Adjointe en charge de la Police Municipale à la Mairie de Marseille, sur le match Égypte / Algérie du 14 novembre 2009 et les services de Police Nationale.

Au regard des derniers débordements qui ont émaillé le match Algérie / Rwanda sur le vieux-port, il est urgent d'anticiper d'autres incidents ou affrontements lors de la prochaine rencontre.

Plusieurs pistes de réflexions sont à étudier et nous pensons, à Présence Citoyenne, que nous pouvons élaborer une stratégie commune pour prévenir les échauffourées du dernier match.

La première piste est de savoir si un site, avec une capacité d'accueil suffisante, peut nous permettre de canaliser les supporters qui souhaiteraient se rendre au centre-ville en cas de victoire.

En cas de défaite, seul les véhicules se rendront en centre-ville, ce qui nécessiterait un dispositif policier bien plus léger qu'en cas de victoire.

Nous pourrions imaginer la possibilité d'utiliser les locaux de Velten ou un autre site en capacité d'accueillir un public nombreux en assurant une animation musicale pour les fixer sur place.

Un grand écran au Prado (sans hostilités des riverains) pourrait faciliter la fixation des supporters qui utiliseraient l'ensemble des réseaux de transport en commun et désengorgeraient ainsi les voies de circulations.

La seconde piste concerne l'éventualité de maintenir les supporters sur le Vieux-port où il serait à ce moment là nécessaire de revoir le déploiement des effectifs de police et d'intégrer l'idée d'une présence visible de la communauté algérienne pour assurer l'interface avec le public.

Il est important de réfléchir sur les raisons qui ont facilitées l'explosion de violences lors du match Algérie / Rwanda et d'en tirer toute les leçons utiles.

Les barrages filtrants de la police étaient installé trop près du périmètre du Vieux-port ce qui a contribué à engorger le centre-ville trop rapidement.

Il faut élargir les barrages sur un périmètre plus large tel que Sadi Carnot -République, Colbert, haut de la Canebière... et éviter une trop grande proximité entre les véhicules entrants et les piétons.

Concernant les effectifs de Police, il est clair que la présence de civils au milieu des supporters a été le déclencheur des dernières altercations entre jeunes et police.

Il est impératif que la présence policière soit exclusivement composée d'hommes en uniformes aux abords des supporters et que les civils restent en retrait avec les compagnies républicaines de sécurité dans les rues adjacentes.

La haine des civils est tellement imprégnée chez les jeunes que la simple vue de quelques hommes armés et en civils déclenchent les provocations.

Il serait judicieux de mettre à contribution les différents parkings payants du centre-ville pour accueillir et cantonner les véhicules des supporters qui éviteraient ainsi de sillonner la ville.

Concernant le volet encadrement, il y a trois moyens de contenir les foules et de faire que l'événement ne se transforme pas en guérilla urbaine dans les rues de Marseille.

Le premier moyen est que l'OM mette à disposition de la ville ses stadiers qui d'habitude assurent l'encadrement lors des matchs au vélodrome.

Les investissements de la ville au vélodrome pourrait faciliter la mobilisation des stadiers qui seront rapidement identifiable par les jeunes et la population.

Le deuxième moyen est d'associer la communauté algérienne à l'évènement avec une présence visible comme des gilets avec l'inscription « ASSISTANCE ».

Le troisième moyen est une action concertée avec les représentants du consulat d'Algérie et les institutions locales pour sensibiliser la diaspora algérienne.

Nous préconisons, en partenariat avec les médias locaux, des conférences de presses et des articles pour une communication positive en direction des marseillais et marteler les esprits sur l'obligation de préserver l'esprit convivial de l'évènement.

Si des personnalités locales du sport et des artistes peuvent prendre position dans les médias cela aura un impact évident sur le déroulement du match.



12/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres