Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Copie Monsieur KLAYMAN

Marseille, le 12 février 2010


Association Présence Citoyenne

67, Rue du Bon Pasteur

13002 MARSEILLE

Tel. : 06.29.46.48.51.

@ : //djellil.blog4ever.com


À

Monsieur le Préfet
Préfecture de Police

Bd Paul PEYTRAL
13006 Marseille



Objet / Intervention.


Monsieur Le Préfet,

Nous avons l'honneur, par la présente, de porter à votre attention les doléances d'un très grand nombre de nos concitoyens concernant les conditions sécuritaires qui émaillent notre quotidien.

Littéralement pris en otage par une vingtaine de clandestins et de délinquants, notre secteur est devenu une véritable zone de non-droit et le refuge de tous les trafics.

Cette minorité active pourrie la vie de nos concitoyens et projette de notre quartier l'image d'un territoire perdu de la République.

Notre collectif, regroupant plusieurs associations, est en prise avec ces criminels depuis plusieurs mois en raison d'une absence de réponse pérenne de la part de nos institutions.

Nous avons organisé plusieurs réunions publiques sur le thème de la sécurité, 300 participants, et avons mis en place des campagnes de sensibilisations auprès de nos concitoyens.

Soutenu par le maire de secteur, Madame Lisette NARDUCCI (PS), nous nous battons pour que notre droit à la tranquillité soit pris enfin en considération par vos services.

Des menaces de morts proférées contre les responsables associatifs qui dénoncent la main mise sur deux rues de 100 mètres de long et des intimidations pour nos prises de positions dans la presse.

L'État est démissionnaire et son désengagement sur cette question a jeté le discrédit sur ceux qui sont censé symboliser l'ordre et l'autorité.

Deux petites rues (Camille Pelletan et Bon Pasteur) qui sont devenues de véritable tumeur au cœur de la ville et en plein milieu d'une zone de renouvellement urbain.

Cela est scandaleux et apparemment seul les témoins de cet état de fait en sont conscients et se battent pour imposer leurs droits à la tranquillité publique.

Nous tenons aussi à vous rappeler qu'il y a une volonté présidentielle et gouvernementale pour rétablir l'État de Droit et de faire la sécurité publique, une réalité républicaine dans notre pays.

Nous portons nos espoirs sur une véritable prise de conscience de votre part pour nous affecter des policiers pour obtenir le droit légitime de vivre de façon décente et en tranquillité dans une rue sécurisée.

Nous vous sollicitons pour recevoir une délégation composée d'acteurs associatifs et d'élus pour aborder les questions sécuritaires sur la Porte d'Aix.

Aujourd'hui, plus personnes n'a le droit à l'échec ni les citoyens ni les institutions.

Nous vous prions de croire, Monsieur Le Préfet, à l’expression de notre profonde considération.






17/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres