Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Français avez-vous dit ?



La tentation du repli identitaire constitue une menace directe pour la cohésion de la société dans son ensemble et pour nos fondamentaux républicains.

Parce que le vivre ensemble s’est détérioré à certains endroits, la laïcité représente un certain nombre de règles et de pratiques qui contribuent à améliorer ce vivre ensemble.

Le principe de la neutralité de l’Etat est au cœur de la République française depuis 1905 et façonne l’organisation des pouvoirs publics français.

L’Etat est donc absolument neutre comme le rappelle la décision du Conseil d’Etat du 18 mars 2005, "Territoire de la Polynésie française" : le principe constitutionnel de laïcité impose une stricte neutralité des personnes publiques.

Ce nécessaire rappel de la neutralité, constitue incontestablement un rappel salutaire de nos valeurs dans une société troublée par les mutations actuelles.

L’élu, en acceptant d’endosser le vêtement de la République, s’engage donc à respecter la Constitution, son Préambule, les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République et les règles fixées par le code général des collectivités territoriales et la neutralité du service public.

Il s’engage à servir l'ensemble des citoyens de la collectivité, sans établir de distinction entre les catégories sociales et les divers courants d'opinion car il participe à transmettre les valeurs de la république, notamment l'idéal laïque français.

Les élus ont droit aussi à la liberté d’expression et de manifestation en tant que personne privée.

Ces « élus participants » ont engagés la responsabilité de nos collectivités laïques dans une manifestation communautariste et cléricale en arborant l'écharpe tricolore, symbole des fondamentaux de la République et du triptyque républicain : Liberté, Égalité, Fraternité.

Au lieu de s'engager de façon explicite dans le soutien indéfectible à la politique de l'état d'Israël, nos élus auraient du savoir que la préoccupation actuelle des pouvoirs publiques est le maintien de la cohésion sociale et la prévention contre « l'importation du conflit du Proche Orient » dans l'hexagone.

La présence de nos élus, dans un parti-pris évident, a attisée la haine de nos institutions de la part d’une frange de la population et a stigmatisée une communauté pacifique dans un amalgame démagogique.

Nous observons une différence fondamentale entre une manifestation appelant à l’arrêt de bombardements et une autre soutenant les politiques de bombardements.

Nous, patriotes français, nous nous interrogeons sur l'amour de la patrie de ces gens qui font allégeance à un pays tiers tout en négligeant leurs obligations envers notre pays.

En plus d'être intolérable, ces déviances n'ont aucunes légitimités.





14/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres