Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

La lettre du president - Décembre 2009

                         La lettre du Président – Décembre 2009

 

Identité Nationale, entre mythe et réalité !

 

Le retour du débat sur l'identité nationale en France avant les élections régionales  montre l'incapacité de la France à surmonter ses difficultés et à résister aux tentations populistes et démagogiques des extrêmes.

 

Le référendum des Suisses sur la question des minarets montre la faillite des démocraties en Europe. En effet, l'absence d'adhésion des citoyens aux élus et aux formations politiques traditionnelles, souvent accusés d'être soucieux de leurs mandats plus que des préoccupations de nos concitoyens, facilite la propagation d'une propagande xénophobe ou ultra nationaliste.

 

Faut-il rappeler que le  tapage autours des minarets a été orchestré par ceux-là même qui dénonçaient, il y a encore peu, « l'invasion » de ces français qui venaient manger le pain des Helvètes.

 

A la question « voulez-vous entendre l'appel de la prière du haut des minarets suisses ?, la population a répondue NON à 57,7 %. La peur d'une nuisance sonore aux heures de prières a poussée une frange importante des suisses à se rendre aux urnes.

 

La formulation populiste de la question a leurrée les électeurs suisses et a favorisée sa propagation sur le territoire nationale.

 

La façon dont les politiques français ont repris à leurs comptes un vote dans un pays étranger qui ne partage ni l'histoire ni les valeurs de la France est inquiétante.

 

Peut-on utiliser une question architecturale à des fins de stigmatisations d'une partie de la population de son pays ? La réponse se trouve dans les dérives et le passé sombre de notre pays.

 

Tout comme il est regrettable d'observer que lorsqu'une chaîne de télé organise un débat sur l'identité nationale il n'y est que des noirs et des arabes.

 

L'initiative du président SARKOZY de lancer les assises d'un débat sur l'identité nationale était une occasion historique de parler de cette citoyenneté qui fait tant défaut à des millions de nos concitoyens.

 

Monsieur BESSON aurait du inscrire toute les questions qui interpellent les français et ne pas sombrer dans le thème de l'immigration et de la sécurité. 

 

Réducteur et inapproprié, le débat de l'identité nationale va donner l'impression que noirs et arabes luttent contre nos valeurs et que l'immigré n'est toujours pas, malgré les nombreuses vagues migratoires, « intégrable» dans notre société.

 

L'identité ne repose pas uniquement sur la culture mais aussi sur les apports historiques et économiques de ceux qui la fonde.

 

Qu'est-ce que l'identité française ?

 

Elle s'exprime sous la forme d'un fort sentiment d'appartenance à la France et ne passe pas par une bonne marseillaise bien chantée ou par des symboles comme le drapeau tricolore à son domicile.

 

Être français, c'est le vivre pas le chanter à l'instar de ces milliers de soldats musulmans, africains et européens qui ne connaissaient pas les paroles de notre hymne mais qui ont donné leurs vies dans l'ultime sacrifice pour la libération de la France.

 

L'identité de la France, c'est l'exception française de son modèle social et de son service unique dans le monde...

 

L'identité de la France, c'est sa neutralité face à l'ogre Atlantiste (OTAN) que veulent remettre en cause nos élites politiques...

 

L'identité de la France, c'est ses valeurs humanistes, laïques et républicaines qui ne doivent pas capituler face aux communautarismes et aux radicaux souvent instrumentalisés par les politiques...

 

L'identité de la France, c'est le refus de la mort annoncée de nos exploitants laitiers et agricoles qui doivent mettre fin à leurs activités en raison d'une mondialisation mal contrôlée...

 

L'identité de la France, c'est aussi accepter notre héritage historique sans renier que la France fut une monarchie et un empire avant de devenir une République...

 

L'identité de la France, c'est aussi être en capacité de juger sa propre histoire dans ses meilleurs aspects mais aussi dans ses aspects les plus ténébreux. La résistance et la collaboration sont les faces d'une même pièce... 

 

L'identité de la France, c'est avoir un regard critique sur la colonisation tout en braquant nos regards vers l'avenir sans culpabilisation historique ou mémorielle...

 

L'identité de la France, c'est avant tout un patriotisme assumé que nous revendiquons à l'Association Présence Citoyenne.

 

L'immigration n'est que le haut de l'iceberg, la France doit panser les stigmates d'une crise qui a renforcée les spéculateurs financiers, lutter contre une criminalité exponentielle, donner l'espoir à tous les foyers français pour des lendemains meilleurs, améliorer notre solidarité envers nos séniors et nos jeunes, rendre à la France sa splendeur d'antan et lutter contre toutes formes d'intolérances et de mépris de l'autre.

 

Affaire de la Burqua, des minarets, musulmans sans lieux de cultes décents...mais où sont passé les mesures contre ces grands capitalistes qui ont faillit aboutir à la ruine de notre monde ?

 

Rappeler que  l'identité nationale est d'origine judeo-chrétienne, c'est préparer un conflit entre les communautés entre-elles et détruire l'homogénéité de notre nation.

 

Il y a une primauté des valeurs communes, celles de la république qui restent l'ossature de l'unité et de la cohésion nationale et dévier sur un débat uniquement centré sur l'immigration et l'insécurité, c'est participer à l'émiettement de notre République.   

 

L'identité nationale est une réalité qui puise sa source dans un mythe alors attention aux mirages qui égarent les citoyens.  



08/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres