Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Playdoyer pour un Islam Patriotique

 

 

 

PLAYDOYER POUR UN

ISLAM PATRIOTIQUE

 

 

 

 

 

 

 

Salam Arlikoum

 

Pour mes détracteurs, nombreux mais toujours les mêmes, je suis un homme en quête de notoriété, un banal responsable associatif en manque de statut social ou encore un opportuniste, à l'instar du Coucou, à la recherche d'une chaude place sur une liste aux élections.

 

En presque 20 ans de militantisme, je n'ai jamais fais passer mes intérêts avant ceux de mes concitoyens, je n'ai jamais été impliqué dans une quelconque escroquerie politique et reste donc vierge de ces accusations infondées émanant de personnes soucieuses de sauvegarder leurs pré-carrés

 

//presencepresse.blog4ever.com/blog/index-462443.html

 

Mon parcours militant en tant que responsable associatif ou politique parle de lui-même, il incarne cet intégrité qui me caractérise tant et qui transpire de mes actions désintéressées à Reims, Bordeaux ou Marseille.

 

Mon appel, je l'adresse avant tout à ces milliers de Français Musulmans qui souffrent dans la solitude et l'anonymat en proie à l'angoissante période que nous traversons.

 

Je parle de tous ces patriotes Français Musulmans qui vivent l'humiliation permanente face à l'explosion de délinquance dont la déflagration a ravagée nos quartiers et défigurée nos rues.

 

Oui, nous subissons une responsabilité collective qui nous embourbe dans les préjugés de nos concitoyens non-musulmans.

 

Un adage populaire dit : « Qui ne dit mot consent ».

 

Depuis des années, des exactions, des propos, des comportements, des attitudes sont commises ou revendiquées au nom de la communauté musulmane.

 

Pourtant nul parmi nous pour s'élever, pour dénoncer ou pour contrecarrer tous ces agissements, préférant s'effacer et supporter seul ce poids, véritable fardeau pour nos vies.

 

Cette frustration est encore plus grande avec la banalisation des violences physiques et des émeutes urbaines qui stigmatisent encore un peu plus notre communauté.

 

Comment ne pas penser au petit Sid Hamed, tué d'une balle dans la tête lors d'un règlement de compte entre délinquants, ou encore ces images de pompiers et policiers caillassés en venant secourir nos familles, ces filles immolées ou violées dans des locaux poubelles ou encore ces tirs d'armes automatiques contre les façades des écoles de nos enfants.

 

Le triste spectacle de ces fins d'années où des centaines de véhicules, appartenant aux petits gens du peuple, finissent calcinées, grossissant ainsi le macabre décompte d'un jeu de « Moi plus que Toi ».

 

Comment avons-nous impunément accepter d'être associé aussi longtemps à tous ces agissements déviants ou criminels sans brancher, sans s'insurger ni même s'indigner ?

 

C'est ainsi qu'est nait le sentiment de responsabilité collective dans l'esprit de nos compatriotes non-musulmans, l'idée du « tous les mêmes » est la conséquence directe de notre abasourdissant silence complice et complaisant.

 

A-t-on oublié que nous appartenions à une communauté de destin et que nous partagions le même sort avec tous les Français. Nous serons tous submergés par les flots, sans distinctions, si la Maison France venait à faire naufrage...nous sommes tous dans la même galère!

 

Nous savons que tout ce qui se passe aujourd'hui est contraire à l'éducation prodiguée par nos parents, qui sont des modèles de citoyenneté et d'intégrité, que toute cette violence est l'aboutissement d'une politique menée depuis 50 ans par des partis politiques assoiffés de pouvoir.

 

Dans le monde de l'UMP, nous n'avons pas notre place en France, dans celui du PS, nos grands-parents étaient de la chaire à canon, et nous sommes devenus la chaire à voter pour remporter leurs batailles électorales.

 

Vous n'existez que par votre carte d'électeur, votre citoyenneté est un leurre, elle est une utopie qui vient se fracasser violemment sur la réalité des quartiers.

 

Français d'origine immigrée, Français de 5ème génération, Français issus de la diversité, à quand tout simplement Français ?

 

Pourtant, ont-ils un programme pour répondre à l'urgence de nos quartiers, pour soulager des populations qui se paupérisent gravement ou pour fédérer toutes les forces vives et sauver ainsi la France du déclin et de la déliquescence ?

 

Non, le seul programme à nous offrir...voter pour nous sinon le FN va prendre le pouvoir !

 

Voilà donc la réponse politique des Socialo-Umpistes...le méchant Bouloulou FN.

 

Trois décennies à nous expliquer que le méchant Bouloulou FN est notre pire cauchemar mais qui donc assure la gouvernance de notre pays depuis 50 ans, qui gère de façon clientéliste et ethnique le tissu social de nos quartiers, qui élabore des gouvernances partagées pour s'accorder sur la redistribution des privilèges ? Pas le FN mais l'UMP et le PS !

 

Je m'adresse aussi à toutes les victimes de ces imposteurs de la religion musulmane - qu'ils soient imams ou responsables religieux imposés par l'État Français ou qui utilisent la religion pour s'accaparer les aumôneries, le business du halal ou du pèlerinage Hajj- en prétextant représenter les Musulmans de France.

 

Nous ne savions pas lire l'arabe ni même faire nos ablutions et tout naturellement nous nous sommes tournés vers ceux qui connaissaient l'Islam, ces imams du bled qui nous ont fasciné par leurs connaissances et leurs belles récitations coraniques.

 

Émerveillés, envoutés, ensorcelés, nous n'avions pas vu venir le traquenard, l'arnaque à l'Islam alors que nous allions prier, ils allaient négocier dans notre dos et à notre insu au sein des ministères et des mairies se présentant comme nos « représentants » légitimes.

 

L'état français a poussé jusqu'à son paroxysme son entrisme dans les affaires du culte en créant une succursale de l'Islam anti-Français.

 

Comment accepter que l'architecte SARKOZY ai pu nous imposer une structure (Conseil Français du Culte Musulman) instrumentalisée de l'étranger et dont les organisations qui la composent ne sont pas d'aspirations Françaises.

 

  • La Grande Mosquée de Paris (GMP) est liée à l'Algérie ;

 

  • Le Comité de Coordination des Musulmans Turcs de France (CCMTF) est une émanation du pouvoir turc ;

 

  • Le Rassemblement des Musulmans de France (RMF) est fortement soutenu par le souverain marocain ;

 

  • L' Union turco-islamique pour les affaires religieuses (DITIB) a été créé par les autorités turques au début des années 1980 pour enrayer l’occidentalisation et l’émancipation culturelle de la diaspora des Turcs d’Allemagne;

 

  • Le Milli Görüs est un mouvement islamiste turc fondé dans les années 1970 ;

 

  • La Fédération des Associations Islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles (FAIACA) est une association sénégalo-commorienne, véritable fourre-tout ;

 

  • L’Union des Organisations Islamiques de France ( UOIF ) entretien des relations ambiguës avec de nombreuses organisations dans le monde;

 

Comment 4000 personnes, soit un collège de grands électeurs désignés par les associations gérant des lieux de cultes, peuvent-ils prétendre représenter la communauté musulmane qui, malgré ses plus de 6 millions de membres, n'est jamais associée au scrutin ni même consultée pour la création du CFCM.

 

Représentent-ils les millions de Français Musulmans qui ne gèrent pas de lieux de cultes, qui ne se reconnaissent pas dans ce « fourre-tout » et qui ne demandent pas à être représentés, privilégiant plutôt une pratique musulmane effacée dans la sphère du privé, loin de l'espace politique.

 

Lorsque SARKOZY annonçait unilatéralement qu'il nommait le président et deux vice-présidents sans passer par les statuts du CFCM, nous n'avons entendus aucune protestation de leurs parts.

 

SARKOZY aurait-il fait preuve d'autant d'arrogances et d'ingérences outrancières en direction des Consistoires Israélites et des Diocèses de France ?

 

Étonnant que c'est à travers le Conseil Européen de la Recherche et de la Fatwa (CERF) que le CFCM décrète ses Fatwas ayant pour vocation d'être appliquées en France.

 

Pourtant, le CERF est une structure basée à LONDRES qui pousse femmes et hommes musulmans à se faire exploser en Irak, en Algérie, en Afghanistan et en Palestine.

 

Notre religion n'est-elle pas opposée à toute forme de suicide, à la mort inutile et injuste de civils ou à voir faucher des vies musulmanes ou non-musulmanes au nom de notre religion ?

 

Voilà comment la politique a supplanté la spiritualité car nous étions de dociles moutons de panurge, sous l'emprise de fourbes et vulgaires imposteurs qui nous instrumentalisaient pour imposer leurs visons rétrograde de la religion musulmane.

 

Le moment est venu de nous libérer de ces primaires qui affirment qu'une fille non voilée ne fait pas une bonne musulmane, qu'une femme seule avec des enfants est une honte ou que nous ne pouvons pas appartenir à cette nation car les Lois Françaises seraient « incompatibles » avec la SHARIA.

 

Si elle est incompatible avec les Lois Françaises, pourquoi restent-ils encore en France ? En réalité, nous valons mieux que ces imposteurs.

 

Les Français Musulmans sont dans l'effort, ils se lèvent chaque matin pour postuler et essayer de réussir professionnellement alors que les pseudos associations immigrées ou musulmanes bénéficient de millions d'euros de subventions pour s'octroyer de faramineux salaires.

 

Combien d'associations qui s'enrichissent sur le dos de la communauté musulmane, sans le moindre efforts, investissant l'argent public de nos impôts dans des commerces ou de l'immobilier ici ou là-bas ?

 

Pas de CV, pas de lettres de motivations, pas d'entretiens d'embauches, pas de pôle-emploi, pas de RSA, pas de galères quotidiennes...alors comment nous expliquer que nos représentants sont tous des sur-diplômés universitaires et finissent imams ou représentant religieux en France ?

 

Ils préfèrent être des acteurs de l'islam en France et refusent d'être l'avenir de leurs pays d'origines en tant que médecins, avocats, architectes ou leaders politiques qui pourraient contribuer à relever les pays du Maghreb.

 

Notre force, c'est de nous être nourrit durant notre scolarité de la glorieuse histoire de France, d'avoir assimilé les percepts républicains, d'être les fruits d'une double culture assumée et de croire aux vertus du Patriotisme Français.

 

Ce qui nous distingue de ces imposteurs ? Ils sont des apatrides qui ne parlent que de la religion, nous, nous sommes des Patriotes Français qui se sont enrichis de la culture française et qui sommes attachés sincèrement à notre religion.

 

Depuis des années, nous subissons l'abjecte terrorisme intellectuel de ces fossoyeurs de la religion musulmane qui ont empêché de germer en nous l'expression d'un véritable patriotisme français décomplexé.

 

Quel blasphème que d'affirmer notre francité, notre appartenance à la patrie car j'en conviens, il est plus facile de manipuler l'esprit d'un jeune qui ne sait plus où il se situe que celui d'un musulman déclarant fièrement son attachement à la France, sans reniement de sa culture ou de sa religion.

 

Fini ce florilège de sémantique haineuse, « Harkis » ; « Tu es comme les colonisateurs » ; « t'es un Ghouer » (blanc en arabe) ; «Bouffeurs de porcs »...

 

Fini le diktat des politiques pour nous expliquer pour qui voter et nous flouer ainsi de notre libre-arbitre dans le choix de nos représentants politiques et religieux.

 

Nous ne voulons plus assurer le lourd héritage historique et mémoriel de la colonisation car notre avenir, qu'il faut construire en commun avec nos compatriotes français, est devant nous .

 

Quel mépris lorsque l'UMP et le PS mène campagne dans nos quartiers qui lorsqu'ils entrent dans un salon de thé se font offrir thés et cornes de gazelles et que ces mêmes élus déclarent « tournée générale pour tout le monde » dans les quartiers bourgeois, qu'ils imposent leurs affiches dans nos commerces mais respectent les autres commerçants non musulmans qui ne mélangent pas les genres.

 

Pourquoi toutes ces différences de traitement si ce n'est qu'ils savent que nous sommes acquis à leurs causes et représentons une docile main-d'œuvres pour coller et tracter leurs propagandes mensongères pendant les élections.

 

Mon appel est celui de la libération, se libérer des carcans idéologiques imposés par la Droite et la Gauche et qui ont fait sombrer nos villes et nos quartiers dans la terreur des bandes.

 

Je nourris une pensée particulière pour toutes ces mères qui ont vu partir leurs enfants dans la drogue, de ces pères obligés d'enterrer leurs enfants fauchés par les balles meurtrières des trafiquants, pour toutes nos sœurs qui voient leurs vies brisées par la bestialité des prédateurs sexuels, pour tous ces frères qui n'arrivent pas à s'en sortir malgré leurs efforts et supportant les exactions des autres...

 

Nous sommes des milliers de patriotes musulmans à penser que nous devons nous démarquer de certains réflexes de solidarités malsaines et d'affirmer notre patriotisme au grand jour sans craindre les représailles ou les railleries.

 

Le moment est venu de respecter ce second ventre qui nous a porté, ce sein nourricier fécond qui nous a abreuvé de sa générosité et de ses connaissances pour devenir des citoyens éclairés.

 

Il est temps de rassurer les Français, de leur annoncer que nous affronterons ensemble les affres de l'adversité et de redonner le sourire à nos familles abandonnées depuis 50 ans dans des quartiers « impopulaires ».

 

La paix est un état d'esprit indissolublement lié à l'amour, aimer la France, c'est vouloir la Paix.

 

Soyons les dignes héritiers de nos aïeux qui ont répondus à l'appel de la France et qui ont combattus malgré les injustices et les promesses non-tenues.

 

Nous avons l'impérieuse obligation de refléter l'abnégation, la dévotion et la loyauté qui ont animés ces gens dans un investissement sans limites pour la mère patrie.

 

J'ai une pensée pour mes cousins engagés dans des opérations extérieurs (F****D blessé en Afghanistan) et pour tous les parents dont les enfants ont rejoins les forces armées françaises pour assurer notre défense et veiller à notre sécurité.

 

Quand à ceux qui m'accusent d'être le mercenaire ou le sergent-recruteur du FN, qu'ils sachent que je ne suis pas encarté au FN mais que je me réserve le droit de voter, sans états d'âmes, pour Marine LEPEN.

 

Pourquoi ? Car ce serait la première fois que je voterais sans contraintes, librement, pour une personne qui n'a pas participé au grand désastre auquel nous assistons aujourd'hui et qui incarne la seule arme efficace contre cette politique de division (diviser pour mieux régner) que l'UMP et le PS pratiquent sur nous depuis 50 ans.

 

« Entre la Peste et le Choléra, je choisis l'Antidote ! »


 

Omar DJELLIL

Président Association Présence Citoyenne

Musulman Patriote

 

 

 

 


Entretien avec Omar Djellil par ERTV

 



27/06/2011
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres