Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Lettre ouverte à Eric ZEMMOUR avant dépôt de plainte




Marseille, le 05 avril 2010


LETTRE OUVERTE

À ERIC ZEMMOUR


Monsieur ZEMOUR permettez-nous de vous adresser cette lettre ouverte pour vous dire combien vos propos controversés à Canal+ ont provoqué un tollé dans notre communauté lorsque vous avez déclaré le 6 mars dernier dans l'émission Salut les Terriens : "Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C'est un fait."


Vos propos tenus à l'antenne contreviennent réellement à la déontologie journalistique (si il en reste encore une) et encouragent l'exacerbation des haines anti-arabes et anti-noires et mettent à bas tous nos efforts pour permettre une reconnaissance d'une frange de la population trop souvent décriée, à tort ou à raison, par ce pays.


Vos positionnements depuis plusieurs années sur l'immigration, l'insécurité, les banlieues, l'Islam et toutes les formes d'expressions qui émanent de ces entités démontrent votre haine viscéral des autres.


En saupoudrant vos analyses de réflexions intellectuels ou en jouant sur l'exacerbation des uns des autres, vous êtes devenu un mini « sarkozyste » de la presse française entouré de sa petite cour des miracles.


Vos regrets, dont tout le monde a compris qu'ils étaient faux, adressés à Monsieur Alain JAKUBOWICZ, président de la LICRA, reçoivent une fin de non recevoir auprès de la communauté arabe de France.


Lorsque vous utilisez le terme « arabe » cela veut dire que vous englobez tous les proche-orientaux, les moyen-orientaux et les Maghrébins et le terme « noir » pour nos concitoyens des DOM-TOM, d'Afrique ou des Comores.


Vos propos sont généralistes et stigmatisent tous les arabes et les noirs qui pourtant dans leurs très grande majorité respectent les lois de ce pays.


Vos propos n'ont pas dénoncé le contrôle systématique des français en raison de leurs faciès mais ils ont banalisés l'idée que derrière chaque français des grands ensembles urbains se cache un délinquant.


Vous avez été plus loin que le Ministre de l'immigration qui avait lui, de façon pragmatique, demandait que la Police procède aux contrôles avec correction à l'égard de nos concitoyens.


Ce même ministre, aux micros de RTL, reconnaissait que les "contrôles au faciès" des jeunes étaient une "réalité".


Autre argument qui contredit vos déclarations diffamantes, en juin 2009, une étude financée par l'Open Society Institute du milliardaire américain George Soros sur les contrôles d'identité policiers à Paris avait conclu que ceux-ci se fondent "principalement sur l'ethnicité" et non sur la base d'un comportement suspect.


Une seule personne est allé dans le sens de vos propos, il s'agit de la porte-parole de la préfecture de police de Paris, Marie LAJUS, qui avait déclaré :


"Statistiquement, selon elle, vous avez plus de chances de trouver du shit sur un rasta que sur un cadre supérieur en costume."


Pourtant Monsieur ZEMOUR, vous ne loupez pas une occasion de dénoncer les noirs et les arabes à l'instar des écrits du chanteur Grand Corps Malade qui n'est pas d'après nos sources un délinquant ou un artiste faisant l'apologie de la délinquance.


Oui, vous vomissez tout ce qui émane de cultures qui ne se revendiquent pas de la normalité française, de votre normalité française à vous.


Dans votre livre "Mélancolie française", vous plaidiez pour un retour à l'assimilation mais notre normalité à nous, c'est la double culture, un atout, une force.


Faire la promotion de l'assimilation, c'est cautionner la destruction de plusieurs civilisations par le colonialisme, perçu comme salvatrice, par ses partisans.


Pourtant, votre silence abasourdissant sur la mort de Saïd BOURARACH, lâchement assassiné et jeté dans un canal de l'Ourcq à Bobigny montre combien votre facilité à taper nos communautés est évidente.


Si enclin à taper sur les immigrés en permanence et les Français des cités, vous ne dénoncez jamais les dérives de votre propre communauté.


Pas un mot, pas un écrit pour dénoncer l'abomination de ce meurtre commise par des juifs, pas un mot, un écrit pour dénoncer les dérives meurtrières et violentes des membres du BETAR ou de la Ligue de Défense Juive (organisation terroriste juive interdite aux États-Unis et tolérée en France).



Revenant sur l'affaire qui nous concerne : "Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C'est un fait."


La porte-parole de la préfecture de police de Paris, Marie LAJUS, déclare : "Statistiquement, selon elle, vous avez plus de chances de trouver du shit sur un rasta que sur un cadre supérieur en costume."


Deux stigmatisation qui sont en réalité les 2 faces d'une même pièce.


Monsieur ZEMOUR pourquoi ne pas dénoncer les dérives au sein de votre communauté comme dans les 2 affaires du sentier à Paris.


Ce circuit de blanchiment d'argent qui a vu le jour dans la communauté commerçante juive de France à hauteur de plusieurs milliards d'euros.

Les condamnations qui suivront concerneront des affaires de trafic d'influence, corruption passive, blanchiment aggravé et recel de fonds provenant d'abus de biens sociaux.


Mai 1997 : L'affaire dite du Sentier 1 qui impliquera 124 prévenus avec un dossier qui comporte près de 42.000 pages avec une fuite de capitaux vers Israël de plus de 100 millions d'euros.


Octobre 2005 – L'affaire du Sentier 2, ce sont 4 banques, 138 personnes et, fait exceptionnel, le PDG de l'une d'entre elles, qui sont renvoyés en correctionnelle pour blanchiment d'argents et fuite de capitaux vers Israël.


Ces affaires sont des escroquerie au préjudice de banques et de compagnies d'assurances telles que la Société générale, la Société marseillaise de crédit, la Barclays France et la Banque nationale du Pakistan.

Le Parquet de Paris dénoncera "un véritable pillage" des banques françaises au profit d'Israël qui refuse toute demande d'extradition de la France.

L'opération de perquisition aura nécessité plus de 150 officiers de police judiciaire au quartier du sentier


Pas un mot, pas un écrit contre l'état hébreu qui refuse toute coopération dans les enquêtes judiciaires internationales si elles concernent ses ressortissants.


Concrètement, un juge d'instruction français qui s'adresserait à la justice israélienne pour enquêter sur des mouvements de fonds ayant transités par une banque locale, n'a aucune chance d'obtenir la moindre réponse, si les comptes visés appartiennent à un citoyen israélien.


Or il suffit d'être juif pour obtenir la citoyenneté israélienne et bénéficier ainsi de la protection de l'État hébreu.


Dernièrement l'IRS, le fisc américain, vient de réclamer plus d'un milliard de dollars à Israël pour des fonds volés par des ressortissants détenant la double nationalité.


Vous le grand partisan de l'assimilation, qu'attendez-vous pour dénoncer les aberrations d'une double nationalité qui pousse des citoyens à aller porter l'uniforme d'une puissance étrangère dans une guerre d'occupation ?


L'équité républicaine aurait été de dénoncer l'emprise des délinquants ou de dire que les victimes des contrôles de police au faciès paient du fait des agissements d'une minorité très active et agissante en France.


Rien de comparable avec la mafia russe ou albanaise qui gangréne notre pays et qui ne sont ni noires ni arabes.


L'Association Présence Citoyenne n'a de cesse de dénoncer les dérives au sein de sa propre communauté et cela s'appelle de honnêteté intellectuelle.


Les gens honnêtes sont légions chez les noirs et les arabes ce qui n'est pas le cas chez ces nouveaux chroniqueurs intellectuels que la société érige en pape de l'intellect.


Monsieur ZEMMOUR, vous n'êtes pas l'autorité morale de ce pays et à ce titre nous vous demandons de faire d'abord le ménage chez vous avant de prodiguer votre morale aux autres.


Nous sommes Français, patriotes, musulmans, arabes et noirs et ce pays est le notre parce que nous nous battons pour préserver la cohérence nationale et non pas distiller, comme vous, le venin de la sédition au sein de la communauté nationale.


Nous allons des aujourd'hui saisir le CSA, le PDG du FIGARO et déposer une plainte auprès de Monsieur Jacques DALLEST, Procureur de la République comme nous l'avons fait contre Harry ROSELMACK votre alter-ego dans la désinformation.


"Je n'ai rien dit du tout, je ne regrette rien et il n'y a pas de dérapage. La phrase que j'ai dite est claire. Lisez-moi et arrêtez de vous fier à ce que dit Le Parisien".


Nous ne sommes pas la LICRA et l'affaire ira sur le terrain judiciaire.



Pour la Présidence

Omar DJELLIL





Association Présence Citoyenne

67, Rue du Bon Pasteur

13002 MARSEILLE

Tel. : 06.58.00.28.09.

@ : http://djellil.blog4ever.com















05/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres