Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Arnaque au stade

Marseille, le 30 novembre 2009

Association Présence Citoyenne

67, Rue Bon Pasteur

13002 MARSEILLE

Tel. : 06.29.46.48.51.

http://djellil.blog4ever.com


COMMUNIQUÉ DE L'ASSOCIATION


Nous ne pouvions commencer notre propos sans un clin d'œil à ces bien-pensants qui ont sous-entendus que nos actions contre la « pseudo » vedette de TF1 étaient motivés par des relents « chauvins » ou démagogiques.

A Marseille, les Marseillais peuvent faire dans l'auto-dérision et la caricature y compris contre le chouchou des français ou pour des choses très très sérieuses.

Et de 3 !..

Voilà que Harry ROSELMACK, idole médiatique des français, récidive pour discréditer notre ville et nuire à la communauté musulmane de France qui forme une des composantes de la communauté nationale.

Après avoir été déjoué dans sa tentative d'exfiltrer un mouton d'un abattoir marseillais lors de la fête de l'Aïd et après avoir été conspué par la foule après une tentative avortée de persister à assurer le tournage d'un reportage bidon sur la Porte d'Aix, Harry ROSELMACK marque des buts.

Il y a quelques jours, le présentateur de l'émission « En immersion » s'est présenté auprès d'un responsable de stade pour obtenir une autorisation d'effectuer un tournoi de football sur le site en direction des jeunes du quartier.

Le responsable du stade de Campagne l'Évêque, heureux de pouvoir montrer un aspect positif de la vie de quartier, s'est laissé convaincre de permettre à l'équipe de tournage de disposer de la structure durant une après-midi.

L'idée première étant de filmer des jeunes d'une cité en train de taper le ballon et de montrer l'aspect ludique de ce sport dans les cités.

Le jour du tournage, le responsable du stade a souhaité se rendre sur place pour supporter les équipes qui s'affrontaient lors de cette manifestation sportive.

En se rendant dans les tribunes, le responsable est resté médusé devant le spectacle qui lui était offert par l'équipe de tournage.

Une horde de « salafistes » en tenues longues et présentant de grandes barbes étaient regroupés au milieu du gazon et s'adonner la prière quotidienne.

Explosion de colère du responsable qui se jette alors sur la caméra et qui interdit de filmer son stade transformé pour l'occasion en lieu de prière. Cette scène nous projette aux années algériennes quand les militants politico-religieux s'exhibaient dans d'immenses stades du pays.

Le responsable va interdire l'utilisation de toutes images du stade y compris en caméra cachée en menaçant de saisir la justice en cas de diffusion. Il était sidéré de la scène qui venait de se jouer devant lui lors de sa visite et fulminer contre ROSELMACK, qui apparemment apprécie les insultes marseillaises.

Le but de la manœuvre était de dénoncer ces « extrémistes » qui squattaient nos stades, s'adonnaient librement à la prière dans un complexe sportif et qui auraient fait de Campagne l'Évêque un second bastion des extrémistes après Marseille.

L'orchestration d'une telle mise en scène ne peut-être que dictée par une volonté de nuire délibérément à la communauté musulmane, dont nous sommes aussi membres et le revendiquant, et de faire de notre ville une espèce de forteresse de l' « islamisme » radical.

Mentir sur la nature du reportage pour obtenir une autorisation de tournage est un procédé des plus bas et montre le niveau intellectuel du représentant de la chaine TF1.

Notre association a portée plainte et a saisie Monsieur le Préfet de Police pour dénoncer la tournure des événements et l'orientation xénophobes et islamophobes du reportage.

Nous demandons à notre Sénateur-Maire, J-Claude GAUDIN, de prendre position officiellement pour dénoncer les atteintes à l'image de notre ville comme il l'a fait avec la chaine M6 lors de la diffusion du reportage sur le Fini-Parti.

Le Sénateur-Maire avait fustigé un reportage qui avait dénaturé la réalité de la ville et jeté l'opprobre sur les habitants de Marseille.

Cette responsabilité politique en tant que première autorité municipale doit s'exprimer pour interdire la diffusion de ce reportage à l'état actuel ou de permettre à des musulmans républicains de s'exprimer pour équilibrer le reportage et ne pas faire ainsi de Marseille le fief du Salafisme en France.

D'autant plus qu'en Ile-De-France, le Salafisme connait une poussée exponentielle et que Marseille ne revêt pas de caractères exceptionnels particuliers. Alors, pourquoi Marseille ???

Concernant les observations dites objectives que nous a faite parvenir TF1 et son présentateur, nous les balayons d'un revers de la main.

Nous avons contacté une haute autorité du Salafisme en Arabie Saoudite qui nous a affirmée que l'abattage lors de l'Aïd pouvait s'effectuer dans n'importe quel endroit du monde et qu'il était souhaitable voire indispensable d'abattre l'animal dans des conditions d'hygiènes et de sécurités optimales.

Lorsqu'il est interrogé sur un site mis en place par les institutions avec un dispositif de veille sanitaire, ce dernier nous répond qu'il est préférable à un site sans hygiènes ou dans son domicile.

Il affirmera, en conclusion de notre entretien, que la tradition prophétique et le Coran impose la facilité comme moyen de pratique rituel (Un verset dit : La Ikra Fil Dine – Nul contraintes en religion) et que l'Islam dans ses prescriptions interdit le désordre et n'impose aucunement un abattage dans son domicile.

Avant de clore l'entretien, nous l'interrogerons sur la participation de salafistes dans le cadre d'un reportage dénigrant l'Islam et les musulmans.


Réponse : Les médias sont une tentation et tous les grands savants de la Sunna (tradition prophétique) interdisent aux fidèles suivant la voie salafiste de s'exhiber devant les caméras et de s'adonner à des interviews à une presse que nous considérons comme apte à dénaturer le message du Prophète (Paix et Bénédictions Sur Lui).

Au regard de cette conversation, l'argument de TF1 qui stipule que le salafiste souhaite abattre selon la tradition musulmane est battu en brèche par une des hautes autorités salafiste d'Arabie Saoudite.

Nul besoin de sacrifier un animal dans son domicile ou sa baignoire car le savant va plus loin en préconisant qu'il n'y a rien d'illicite à sacrifier son animal dans un abattoir sécurisé et mis en place par les institutions françaises.

Deuxième paradoxe, la relation qu'est censé entretenir un véritable salafiste avec les Mass-médias, connotaient selon eux comme un instrument de désinformation sur l'Islam, à tort ou à raison d'ailleurs.

Alors qui sont ces salafistes qui s'adonnent aussi facilement en spectacle devant les caméras de ROSELMACK ? Comment ROSELMACK a-t-il pu nouer des contacts avec un groupuscule se réclamant du Salafisme à Marseille ? Qui est réellement à l'origine de l'élaboration de ce reportage en pleine débâcle sur le débat sur l'identité nationale ? La main du politique derrière ce reportage qui sera étrangement diffusé un mois à peine avant les élections régionales ? Une manipulation médiatico-politique pour créditer de plusieurs points le FN aux Régionales de Mars 2010 ?

Trop de questions en suspends, de zones d'ombres qui n'ont pas trouvées leurs réponses.

Nous tenions , avant de conclure ce communiqué, à apporter notre soutien à Monsieur Jean-Jacques FIORITO, journaliste au journal LA PROVENCE, qui a fait l'objet d'accusations et de critiques scandaleuses d'une certaine presse à sensation qui n'accepte pas de voir la presse traditionnelle faire correctement son travail.


Accusé de machination, de dénigrer sa profession ou encore de servir des intérêts pseudo communautaristes et antiRoselmack, nous réfutons ces accusations parce que Monsieur FIORITO a fait ce que son métier lui dicte...informer l'opinion publique en toute honnêteté.

C'est ce qu'il a fait de façon pragmatique et objective en mettant en lumière la supercherie de l'abattoir et de la Porte d'Aix.

Nous apportons donc notre soutien à la rédaction de LA PROVENCE qui ne mérite pas ce procès d'intention diffamant.

Ce journal, au même titre que LA MARSEILLAISE, LCM ou la presse gratuite, a su parler de façon pragmatique du combat des commerçants du Marché Soleil, de nos efforts pour prévenir les débordements lors des matchs Algérie / Égypte ou de nos actions citoyennes auprès de nos concitoyens.

Nous exprimons aussi une solidarité intra-marseillaise en prenant le parti de défendre ce journaliste qui fait normalement son métier.


Monsieur ROSELMACK devrait balayer devant le seuil de sa porte à Paris et laisser les Marseillais s'occuper de leurs farfelus.

Vu la tournure des évènements, nous avons sollicité d'autres interlocuteurs de la communauté musulmane et allons former un collectif contre cet immonde dérapage médiatique.

Amitiés Républicaines...


Pour la Vice-Présidence                                   Pour la Présidence

Omar DJELLIL                                         Abdelkader BOUCHABA






















17/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres