Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

S'engager pour devenir citoyen



" Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté doit commencer par leur garantir l'existence "
disait Jean Jaurès.

                    
Fort est de constater que des milliers de marseillais(e)s attendent désespérément les signes visibles d'un changement dans leurs conditions de vie et d'existence.

Or, la paralysie de nos institutions et l'absence de lucidité de nos politiques, en ces temps de récession et de crise financière, montrent la nécessité de revoir notre conception du pouvoir.

En effet, nous restons convaincus que ce n'est pas l'expérience de l'exercice du pouvoir qui fait la grandeur d'âme d'un dirigeant, mais plutôt sa capacité à se saisir des préoccupations de ces administrés.

Tout comme la grandeur d'un peuple ne se résume pas à l'appartenance de chacun de ses concitoyens, sa couleur, ses origines ou son milieu mais plutôt à la foi en une cause commune qu'est l'avancement d'une nation.

Au-delà des rhétoriques et des joutes politiciennes, les marseillais doivent investir tous les champs de la société marseillaise car les hommes ne naissent pas citoyens mais le deviennent.

Notre croyance profonde est que nous ne pourrons résoudre les problèmes de notre temps que si nous les résolvons ensemble.

Malgré nos différences politiques, nous devons aller dans la même direction, vers un avenir meilleur pour les marseillais.
 
Cette diversité doit nous permettre de comprendre que nous avons tous une histoire différente mais que nous nous nourrissons des mêmes espoirs.

Par exemple l'espoir de voir proposer aux marseillais(e)s un projet sociétal qui reposerait sur des valeurs démocratiques et républicaines nouvelles.

Ces valeurs seraient fondées sur le respect des droits civils et la garantie de la mise en  place d'une justice pénale plus équitable pour donner à cette génération les moyens de s'en sortir, ce qui a longtemps fait défaut aux générations précédentes.

Nous le disons sans détours, les marseillais(e)s sont en colères même si la colère n'est pas toujours la meilleure des conseillères.

Bien trop souvent, elle détourne les citoyens de leurs vrais problèmes et les empêche de confronter leurs parts de responsabilités dans leur condition.

Les marseillais(e)s ne veulent plus de beaux discours sur le cosmopolitisme ou les particularismes de la société marseillaise ni devenir les méditerranéens "tiers-mondistes" voire "quart-mondistes" de la société française.

Les marseillais(e)s veulent savoir pourquoi la société marseillaise est toujours aspirée vers le bas contrairement aux autres villes de France qui connaissent une ascension vers le haut.

Ils sont en attentes de réponses concrètes pour sortir la ville de son marasme et apporter des solutions en termes d'améliorations de la qualité de leur cadre de vie dans la seconde ville de France.

                                                                                



16/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres