Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

Fraternité Populaire & Patriotisme de Combat

propositions pour lutter contre la précarité dans notre pays


Quelques propositions pour remédier à la recrudescence de la précarité dans notre pays :

1.        Mise en place d'un « revenu de solidarité », un revenu de base qui serait garanti à tous les citoyens, de même que la volonté de rompre avec une approche de « dernier recours » pour permettre aux personnes d'assurer leur autonomie en maintenant et en développant des actifs individuels.

2.        Prise en compte  de la situation des travailleurs à faible revenu en proposant l'indexation régulière du salaire minimum et de meilleures conditions de travail pour les personnes qui occupent des emplois précaires.

3.        Proposer un congés annuel non payé aux employés désireux pour assumer des responsabilités familiales.

4.        Renforcement de l'arsenal juridique pour préserver l'intégrité physique et psychique de salariés victime de harcèlement psychologique et moral

    5.        Redéfinir un statut semi-salarial aux jeunes effectuant un stage au             sein d'une entreprise pour prévenir tout risque d'abus et obliger les  employeurs à embaucher des salariés.

6.        Favoriser la participation active de l'ensemble des partenaires sociaux en incluant de nouveaux investissements dans l'éducation et la formation, des mesures pour stimuler les exportations, les investissements privés et le développement de l'économie sociale.

7.        Élaborer des appuis accrus à la recherche scientifique et au développement technologique.

8.        Faciliter la mise sur pied d'institutions et de pratiques permettant de développer et de diffuser les connaissances et en même temps de faciliter l'action collective et la concertation.

9.        Présentation par le gouvernement d'un Plan d'action faisant état des mesures à prendre et incluant aussi une proposition de réforme de l'aide sociale.

10.    Remise de rapports annuels sur les activités réalisées dans le cadre de ce plan d'action.

11.     Création d'un organe consultatif de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, incluant des membres de la société civile, du tissu associatif, des partenaires sociaux et des politiques.

12.    Mise en place d'un Observatoire nationale de veille contre la précarité dont l'objectif final est de devenir un indicateur fiable et officiel.

13.    Développement d'un fonds nationale pour la promotion des initiatives citoyennes contre l'exclusion et pour l'émergence d'initiatives sociales.

14.    Mise en place d'audiences publiques au sein de la Commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale en partenariat avec les partenaires sociaux. Calqué sur les rencontre entre la commission Stasi et la société civile sur le débat relatif à la redéfinition de la Laïcité).

15.    Propositions d'amendements afin de jeter les bases d'une France sans pauvreté et de déclarer la pauvreté comme une atteinte aux droits de l'Homme et à la Constitution française.

16.    Accorder au cinquième le plus pauvre de la population un traitement prioritaire par le gouvernement.

17.    Impliquer les personnes en situation de pauvreté dans la conception et la mise en œuvre des différentes mesures préconisées.

18.    Inclure une clause d'impact assurant que toute décision gouvernementale soit examinée en fonction de son impact sur la pauvreté.

19.    Prévoir des mesures urgentes pour améliorer la situation des personnes les plus pauvres, incluant notamment un « barème plancher » à l'aide sociale et un retour à la gratuité des médicaments pour les personnes les plus précaires.

20.    Demander à chaque ministre, présentant une proposition législative de faire état des impacts qu'il prévoit pour les personnes en situation de pauvreté.

21.    Sensibiliser les élites politiques, médiatiques et universitaires sur le besoin de fédérer toutes les énergies pour la démocratisation du social.

22.    Reconnaissance par l'État des réseaux sociaux, prise en compte de leurs modes de fonctionnement et intégrer les propositions qui en émanent dans une véritable logique de dialogue et de partenariat. (Base d'une société plus active et réflexive, susceptible de construire des projets communs viables et ancrés dans le réel).

23.    Renforcer les effets de la politique familiale du Gouvernement concernant la pauvreté des enfants vivant dans des familles à faible revenu (Lorsqu'une cantine scolaire sert de l'eau et du pain sec au motif du non-paiement des frais, cela prouve que la démocratie est en danger).

24.    Harmoniser les concours d'entrées dans la fonction publique en plafonnant la barrière des âges à 40 ans. Tous les corps de la fonction publique n'ont pas le même barème pour les âges des candidats ce qui entraîne une incapacité pour répondre aux besoins de la  population et de la fonction publique.

25.    Création par l'état d'un service de garde universel pour les parents désireux d'intégrer le marché du travail.

 

 

 



30/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres